Jeune femme à la fontaine sculpture en bronze et marbre Mathurin Moreau 1822-1912

Réf.: 0008287a
Enregistrez-vous pour recevoir une alerte de modification de prix

Disponibilité : En stock

18 000,00 €

Détails

Jeune fille à la fontaine  Rare sculpture en bronze patine brune et marbre de Sienne par  Mathurin Moreau 1822-1912 d'époque XIXème monté sur colonne marbre brèche et bronze doré de dimension hauteur totale 198 cm. Hauteur bronze 73 cm pour un diamètre de 30 cm. Dimension hauteur colonne de 125 cm. Cachet médaille d'or Paris certainement de l'exposition 1900

Mathurin Moreau est le fils du sculpteur Jean-Baptiste Moreau. Ses frères Hippolyte et Auguste sont également sculpteurs. Il est admis à l’École des beaux-arts de Paris en 1841 dans les ateliers de Jules Ramey et d’Auguste Dumont. Il remporte le second prix de Rome en 1842 avec Diodème enlevant le Palladium. Il débute au Salon des artistes français en 1848 et s’y fait remarquer avec la statue L'Élégie. Il obtient une médaille de seconde classe à l’Exposition universelle de 1855 à Paris, puis une médaille de première classe en 1878. En 1897, pour sa dernière participation au Salon, il est couronné par une médaille d'honneur.

Entre 1849 à 1879, Mathurin Moreau collabore avec la fonderie d’art du Val d'Osne et en devient l’un des administrateurs, mais il fournit également des modèles à la Compagnie des bronzes de Bruxelles, et expose à l’Union centrale des beaux-arts appliqués à l’industrie dans les années 1880. En 1880, l'artiste reçoit une prime lors du concours pour l'érection d'un monument allégorique de La Défense de Paris au rond-point de Courbevoie, mais c'est à Louis-Ernest Barrias qu'est attribué la commande. À partir de 1879 et jusqu’à sa mort, Mathurin Moreau est élu maire du 19e arrondissement de Paris où l'avenue Mathurin-Moreau, précédemment rue Priestley, porte ce nom en vertu de l'arrêté du 16 juillet 1912. En tant qu'adjoint, il y a célébré de nombreux mariages. Il est nommé chevalier de la Légion d'honneur en 1865 et promu officier du même ordre en 1885.

Il meurt le 14 février 1912 dans son domicile du no 15 passage du Montenegro dans le 19e arrondissement de Paris. Ses obsèques ont lieu à l’église Saint-Jean-Baptiste de Belleville et il est inhumé au cimetière des Lilas.

Informations supplémentaires

ID 0008287a