Bureau, secrétaire

Si le scribe dans l'Égypte antique écrivait assis au sol avec les jambes croisées, une position plus confortable fut nécessaire par l'évolution des supports pour le travail d’écriture et d’enluminure (parchemin souple) qui nécessita un support plus rigide. L'écritoire, le pupitre, l’écritoire à poser puis enfin l’écritoire sur pieds : petit meuble plus étroit contenant des étagères fermées par une porte ou des tiroirs. Le bureau se décline sous diverses formes à partir du XVIIème siècle : la table bureau apparue sous Louis XIII, aussi désignée sous table à écrire ou bureau à plat.

Le cabinet, apparu à la même époque, évolution de la table à écrire où il reprend la structure avec en plus, sur l’arrière, un coffrage. Le secrétaire qui est un bureau où l’on écrit et où l’on renferme des papiers au début du XVIIIème siècle qui peut être à abattant, cylindre ou bureau cylindre ou à pente. Le Bonheur du jour : inventé au XVIIIème siècle, plus petit, plus léger donc facile à déplacer, il est destiné plus particulièrement aux dames pour servir de secrétaire, de table de chevet, de coiffeuse ou meuble d’exposition.

Articles 1 à 24 sur un total de 33

par page

Page :
  1. 1
  2. 2

Articles 1 à 24 sur un total de 33

par page

Page :
  1. 1
  2. 2